Co-Intervention

Co-Intervention, Qu’est-ce que c’est ? 

Depuis des années, en lycée professionnel, les professeurs d’enseignements général (Mathématiques, Sciences, Français, Langues vivantes, .. ) ont veillé à contextualiser les notions de cours qu’ils présentaient aux élèves.

Par exemple, le mélange des produits pour réaliser une coloration servait de base à la Proportionnalité. Les pourcentages en section commerce se basaient sur les remises pendant les soldes, ou le calcul de TVA. Le cours de Géométrie amenait à travailler sur le visagisme en coiffure ou en esthétique. Le cours de Sciences permettait de travailler sur les produits détergents utilisés dans l’entretien des locaux en ASSP, ou sur les composants du lait pour les jeunes enfants.  Le cours de Français permettait une mise en situation sur la présentation et l’entretien pour obtenir un stage, ou bien permettait à chacun de retravailler sa lettre de motivation.

Les élèves avaient donc l’habitude dans de nombreuses situations de pouvoir travailler l’interdisciplinarité, en revoyant dans une matière professionnelle les notions déjà abordées en enseignement général.

Mais cette imprégnation n’était pas encore suffisante pour permettre à tous de faire le lien entre ces notions.

La Co-Intervention permettra d’améliorer cet état de fait. Ainsi, pendant une heure par semaine, le professeur de mathématiques physique chimie et un professeur d’enseignement professionnel feront cours en commun dans un même endroit à l’ensemble de la classe. De même, le professeur de Français et un professeur d’enseignement professionnel feront cours en commun durant une heure par semaine.

On passe de « deux enseignants travaillent les mêmes notions chacun de leur coté » à « deux enseignants travaillent ensemble en même temps une notion avec les élèves ». Le lien entre les différentes matières sera ainsi plus explicite.

Les emplois du temps pourront être organisés par les équipes pédagogiques de manière à ce que ces heures de co-intervention soient parfois regroupées pour aborder des notions plus complexes demandant plus de temps (travaux pratiques,  expériences, …).

Les programmes des matières générales ont été revus pour cette rentrée de manière à faciliter la prise en compte commune de certaines notions.

 

La semaine prochaine : La consolidation des acquis

Publicités